• Chihayafuru

    Hey tout le monde ! Après plus d'un mois d'absence, je reviens en force ! Désolé ^^', ces derniers temps j'étais super occupée, que je n'ai pas pu publier la suite de mes chapitres de fanfic, ect... (Au lieu de parler de ta vie... raconte ce que tu voulais dire !) Mais pendant mon absence, j'ai regardé pas mal de mangas y COMPRIS LES SHÔJOS ! Bon d'accord, je regardais aussi des SHÔNENS même si on ne voit aucune trace d'un shônen présent dans blog.

    Bref, passons dans le vif du sujet, pour ceux qui sont passés par cet article, vous vous êtes peut-être dit: "Je connais le nom de ce manga mais je ne m'en rappelle plus !!! C'était quoi déjà ?"

    Il s'agit de Chihayafuru.

    Chihayafuru

    Note: 7/10

    Résumé: Chihaya n'avait pas un rêve objective pour elle, son seul désir et de voir sa sœur devenir une idole. Plus tard, elle devient une passionnée du karuta, un sport de cartes où l'on retient les "Cent Poèmes" grâce à la venu d'un nouveau camarade de classe Arata. Puis, Taichi, l'ami d'enfance de Chihaya, prit par au karuta tout simplement parce que il est jaloux de la relation entre Chihaya et Arata. Mais dans les temps qui suivirent, ils prirent tous de différents chemins.

    Commentaire: Sur ce coup-là, j'avoue que le karuta m'a piqué la curiosité. (Est-ce vraiment un sport ?) L'histoire tient debout pour l'instant et j'ai été gentille sur ce coup. Je ne pense que ça ait de l'humour de les épisodes qui suivent. Le graphisme est splendide comme sur l'image que j'ai mis pour ce manga. La musique peut passer parce que j'ai kiffé les endings des 2 saisons ! Tellement que ça colle avec le thème. Ensuite, on va passer aux points négatifs... Déjà le fait qu'il y ait très peu d'humour me fait dormir devant mon ordinateur. (Quel don de dormir devant l'ordi.) C'est assez répétitif pour moi, lorsque l'héroïne se trouve face à un surdoué(e) au karuta et qu'elle perd par manque d'expérience au karuta puis ça pleure puis elle se remet sur pied. Bon, parfois, elle a eu aussi de la chance. On aurait pu tout de même approfondir les sentiments des personnages ce que je vois SOUVENT dans mon écran ce sont des larmes (de joie ou de tristesse).

    Pour ceux qui sont tout de même intéressé à cet sorte de sport soi-disant, le karuta. Je vous conseille d'abord de faire des recherches sur ce sport avant de lire les poèmes ! Voici, le lien des 100 poèmes, ils y sont tous.

    Chihayafuru

    Qui veut un petit trailer ? Ne vous fiez pas à la chanson c'était la vidéo la plus plausible.


    votre commentaire
  • Coucou tout le monde après quelques jours d'absence sur les deux blogs. Je vous présente mon tout nouveau partenaire ! Girl-love !

    Nouveau partenariat

    C'est une de mes fidèles otakus partenaires, des chansons, des images et des épisodes d'animé sont postés à partir de ce site.

    En plus tu peux même participer à un vote des prochaines épisodes d'un anime.


    votre commentaire
  • Le lendemain, je n'arrivais plus à oublier ce moment que je suis bouleversé dans tout ce que je fais. Comme je savais que Haru viendrait ici à une heure inexacte. Je me préparais à l'avance plus mentalement que psychologiquement. Vers l'après-midi, la sonnette de ma maison sonna et mon cœur fit un bond de plus. Je rejoignis Haru sans rien dire. 

    Haru: Alors tu vas bien ?

    Ayumi: Euh... Oui. Où va-t-on ?

    Haru: On va aller au centre-ville.

    Ayumi: On va faire quoi là-bas ?

    Haru: Tout ce que tu veux.

    Ayumi: Vraiment ? Allons-y !

    Nous nous promenâmes dans le centre-ville. Avec Haru, j'oublie tout ce qui se passe autour de moi. Mais une chose me turlupina...

    Haru: Qu'est-ce qu'il y a, Ayumi ?

    Ayumi: On est le 1er juillet ?

    Haru: Oui. Mais attends cette date...

    Ayumi: C'est l'anniversaire de Kaito !

    Là un coup de fil sur le portable d'Haru se fit entendre. Celui qui l'appela est son meilleur ami. Il disait que nous serions tous les deux invités à son anniversaire à 16h. Lorsque la discussion fut terminé, il était 15h.

    Ayumi: On doit lui trouver tout de suite un cadeau !

    Haru: Quoi ?

    Je me suis précipité et j'ai emmené Haru par la main encore une fois.

    Haru: Comment tu vas faire pour trouver ton cadeau ?

    Ayumi: Comment ça "ton" ?

    Haru: Moi je l'ai déjà mon cadeau, il est sur moi.

    Ayumi: AH !!! Je suis la seule qui n'aura pas son cadeau jusqu'à 16h !!! Comment je vais faire ?!

    Haru: Calme-toi, Ayumi !

    Haru mit sa main sur ma tête pour me calmer. Il caressa doucement mes cheveux et cela me faisait du bien. Je me calmai grâce à sa main apaisante et je repris mon souffle.

    Haru: Ne t'inquiète pas, on va trouver le cadeau de Kaito.

    Ayumi: Mais je ne connais pas les goûts de Kaito, même si je suis sa meilleure amie.

    Haru: Ayumi, c'est normal. Tu es une fille et aucune fille ne saurait donner un cadeau qui conviendra d'un garçon. Mais cela ne veut pas dire qu'on n'aime pas les cadeaux des filles. Au contraire, ça nous fait plaisir. C'est pareil pour nous, les garçons. Tout ce qu'il faut à Kaito, c'est un cadeau qui vient du cœur.

    Ayumi: ... Comment tu fais pour être aussi calme et prévoyant ?

    Haru: Disons que je connais Kaito un peu plus longtemps que toi. Tu sais aussi qu'il t'appelle toujours au dernier moment.

    Ayumi: C'est vrai que vous vous connaissiez depuis la maternelle. Haru ?

    Haru: Oui ?

    Ayumi: Désolée mais je dois rentrer tout de suite chez moi pour que je puisse faire le cadeau de Kaito. Cela me semblerait impoli de ma part si je venais chez lui sans cadeau. Encore toutes mes excuses, c'était censé être notre premier rendez-vous amoureux et...

     À ce moment-là, Haru posa ses lèvres sur mon front. Je fus surprise que je puis cessé mes battements de cœur. Je ne pus plus rien dire.

    Haru: Je sais, on se reverra à son anniversaire. D'accord ?

    Ayumi: ...

    Je lui fis un signe de tête. Ensuite, je partis en courant pour aller rentrer chez moi. Lorsque je fus chez moi, je pris quelques objets pour confectionner mon cadeau. Dès que je le terminai, il était 16h30, le temps passa si vite. Puis un coup de téléphone sonna, et je décrochai le téléphone tout étant presser et là ce fut un choc total pour moi.

    Ayumi: Oui, vous êtes à la résidence des Kagami ?

    ... : Êtes-vous une amie de Haru Koshiro ?

    Ayumi: Oui ? Qu'est-ce qui se passe ?

    ... : Je suis une réceptionniste de l'hôpital de la paix. Je dois vous dire dans le regret que Haru Koshiro a été percuter par un camion et se retrouve dans un état déplorable. Il est couvert de blessures graves mais il est aussi tomber dans le coma.

    Chapitre 3 de Change my life

    C'est fini pour le chapitre 3 ! Je vous dis à la prochaine pour le chapitre 4 !


    votre commentaire
  • Hello ! Ce soir, nous allons assister à nos deux partenariats du jour du 28/02/2016 (Pas la peine de préciser ça sera marquer !)

    Je vous présente: Pokémon-Shippers (Partenariat premier du nom)

    Premiers partenariats

    Bon, les Pokémon-Shippers ne m'en voulaient pas pour cette image est floue si je l'agrandi.

    Lorsque vous serez sur ce blog, vos guides seront Jupiter et Amarylliss ou l'inverse si vous préfériez après le reste découvrez-le par vous-même...

    Passons ensuite avec: ShadAndWanted972 (N'est-ce pas un peu long comme nom ?) Et si je te donnais un p'tit surnom ? Les visiteurs et eklablogiens, j'aurai besoin de vous pour lui trouver un surnom parfait qui lui plaît et qui lui colle. Merci d'avance !

    Premiers partenariats

    Désolé mais tous les images de mes partenariats doivent être de la même dimension.

    Ce blog est à la fois le blog de mon partenaire deuxième du nom mais aussi le côté obscur opposé à mon blog. Découvrez ce qui cache à l'intérieur de ce blog. Verrez bien de près...

    C'est tout pour aujourd'hui avec nos partenariats Pokémon-Shippers et ShadAndWanted972 ! Remerciez-les de leurs superbes travaux !


    votre commentaire
  • À ce moment-là, je dus choisir entre le dire ou de ne pas le dire. À vrai dire, je n'ai aucune envie de leurs en parler. Je voulais pas voir leurs réactions. Mais mon cœur me dit que si je ne disais rien, ils vont se poser des questions ou même m'en vouloir. Alors je décidais de...

    Ayumi: Euh... tout le monde...

    Sakura: Qu'est-ce qu'il y a ?

    Ayumi: Je... je...

    Kaito: Tu ?

    Ayumi: Qu'est-ce que vous feriez si votre meilleur(e) ami(e) vous dit qu'il ou elle ne va pas dans le même établissement que le vôtre ?

    Sakura et Kaito: La réponse n'est pas évidente ? Je ferai de mon mieux pour qu'elle aille dans le même établissement que moi.

    Ayumi: Quelle synchronisation... et ta réponse, Haru ?

    Haru: ... Je te dirai ma réponse plus tard.

    La réponse d'Haru est toujours la même. Parfois, il dit: "Je ne sais pas" pour éviter ma question ou "Je te le dirai plus tard". Je ne comprends pas vraiment Haru, si c'est une question qui faut répondre oui et non. Alors comment fais-tu devant les déclarations des filles, depuis la primaire jusqu'à maintenant ?

    Sakura: Oh ! Je n'ai pas vu le temps passé, il est 18h30 ! Viens Kaito, on rentre.

    Kaito: D'accord, tu viens Haru ?

    Sakura: Non, Haru doit une réponse à Ayumi. Tu te souviens ?

    Haru et moi, nous les vîmes s'éloigner petit à petit. Nous nous retrouvâmes seuls encore une fois. Mon cœur recommença à battre quand je suis seule avec lui. Puis, il me dit:

    Haru: Bon, je te raccompagne ?

    Ayumi: Euh... Non, tu n'es obligé de me raccompagner !

    Haru: C'est dangereux pour une fille de rester dehors à cet heure-ci. Si il y avait un agresseur, tu ferais quoi ?

    Ayumi: Je me défendrai, je suis forte. Après tout, je faisais du judo quand j'étais petite ! Et aussi, je n'ai vraiment pas besoin de l'aide d'une personne !

    Haru: Toujours la même comme d'habitude. Bon, ne fais pas de chichi, je te raccompagne chez toi.

    Ayumi: Mais...

    Haru: Pas de "mais" !

    Il prit encore ma main et me ramena chez moi. Cette fois-ci, je fus assez surprise qu'il ait prit ma main. Mais je ne ressentais pas du tout la même chose qu'à l'aquarium quand je tenais sa main. Au début, il l'a pris ma main, la serra et me tira d'une façon brusque. C'est comme si une chose le préoccupait ou il sentait perturber par cette chose. Malgré, la chaleur de sa main, je ne pouvais ressentir qu'autre chose que cela.

    Chapitre 2 de Change my life

    Une fois arrivé devant ma maison...

    Ayumi: Alors tu peux répondre à ma question ?

    Haru: Avant ça je peux te poser une question ?

    Ayumi: Je t'écoute.

    Haru: Tu vas dans un autre lycée que nous, pas vrai ?

    Je me doutais bien qu'il allait me poser cette question. C'était inévitable... mais en même temps, je me sentis triste pour ça. Je ne le regardais pas dans ses yeux... tellement qu'il avait l'air déterminé de savoir ma réponse. Mais c'est le moment ou jamais de ne pouvoir le dire que à lui.

    Ayumi: C'est vrai... Je vais dans un autre lycée que vous.

    Lorsqu'il entendit ma réponse, il devint tout d'un coup sérieux. Tandis que moi, je me rendis nerveuse à cause du poids de la conversation.

    Ayumi: Je...

    Haru: À vrai dire... si ça aurait été mon meilleur ami, je ne le retiendrai pas. C'est son choix, je ne dois pas m'y opposer. Mais...

    En un instant, je fus blottie dans les bras d'Haru. Il commença à me serrer un peu. Je fus choquée et contente d'être dans ses bras. C'était la première fois que j'entendis les battements de son cœur.

    Haru: Mais, toi c'est différent... je t'aurai déjà empêcher si tu ne l'avais pas dit plus tôt. Depuis l'enfance, je ne cessais de te regarder de loin. Jusqu'à que tu finissais par me parler. Au début, je me disais que tu étais tout simplement normale, une fille comme les autres. Mais à force de te voir sourire, pleurer, indépendante, confiante ou déterminée. J'eus l'envie de rester pour toujours à tes côtés. Ayumi...

    Ayumi: Haru...tu...

    Haru: Je t'aimais avant... et je crois que je t'aimerai pour toujours...

    Ces mots transpercèrent mon cœur, je ne pensais que c'était un rêve. Hélas, la seule chose que je voulais ce n'était que ça. Le seul sentiment que j'avais au fond de moi n'était que la surprise d'avoir entendu ses paroles.

    Ayumi: Haru...

    Haru: Oui...

    Ses bras se détachaient de moi et il s'écarta afin d'entendre ma réponse.

    Ayumi: Moi aussi... je... je t'aime !

    Lorsque j'ai dit les mots qui pesaient mon cœur pendant un certain temps. Je fus tellement gênée que j'ouvris la porte de chez moi pour y entrer. Mais Haru saisit mon bras et fit retourner pour me donner un doux baiser. Je sentis ma force partir quand mes lèvres touchaient les siennes.

    Ayumi: ...

    Haru: ... Je rentre chez moi !

    Ayumi: Attends ! Je... Non, fais attention sur le chemin, Haru.

    Haru: Merci ! On se voit à demain !

    Ayumi: Quoi ?! Mais...

    Il partit très vite que je n'eus pas le temps de terminer ma phrase. Je fermai la porte et m'allongeai tout de suite sur le canapé. J'eus la main sur le cœur. Ce moment défila dans ma tête plusieurs fois. Je n'avais jamais vu Haru, stressé ou embarassé ou sourire. Bon peut-être que je l'ai vu quelques fois sourire. Après ça, je n'arrivai pas à oublier le baiser et les mots d'Haru. Alors je fis mes tâches d'habitude le soir, c'est-à-dire cuisiner, manger, ménage et dormir. Mais je ne parvins pas à oublier. Je dormis quelques heures après dans un profond sommeil.

    Le lendemain...

     

    Et voilà c'est tout pour aujourd'hui ! Rendez-vous au chapitre 3 de Change my life. Je sais c'était court, ce chapitre.


    2 commentaires