• Chapitre 3 de Change my life

    Le lendemain, je n'arrivais plus à oublier ce moment que je suis bouleversé dans tout ce que je fais. Comme je savais que Haru viendrait ici à une heure inexacte. Je me préparais à l'avance plus mentalement que psychologiquement. Vers l'après-midi, la sonnette de ma maison sonna et mon cœur fit un bond de plus. Je rejoignis Haru sans rien dire. 

    Haru: Alors tu vas bien ?

    Ayumi: Euh... Oui. Où va-t-on ?

    Haru: On va aller au centre-ville.

    Ayumi: On va faire quoi là-bas ?

    Haru: Tout ce que tu veux.

    Ayumi: Vraiment ? Allons-y !

    Nous nous promenâmes dans le centre-ville. Avec Haru, j'oublie tout ce qui se passe autour de moi. Mais une chose me turlupina...

    Haru: Qu'est-ce qu'il y a, Ayumi ?

    Ayumi: On est le 1er juillet ?

    Haru: Oui. Mais attends cette date...

    Ayumi: C'est l'anniversaire de Kaito !

    Là un coup de fil sur le portable d'Haru se fit entendre. Celui qui l'appela est son meilleur ami. Il disait que nous serions tous les deux invités à son anniversaire à 16h. Lorsque la discussion fut terminé, il était 15h.

    Ayumi: On doit lui trouver tout de suite un cadeau !

    Haru: Quoi ?

    Je me suis précipité et j'ai emmené Haru par la main encore une fois.

    Haru: Comment tu vas faire pour trouver ton cadeau ?

    Ayumi: Comment ça "ton" ?

    Haru: Moi je l'ai déjà mon cadeau, il est sur moi.

    Ayumi: AH !!! Je suis la seule qui n'aura pas son cadeau jusqu'à 16h !!! Comment je vais faire ?!

    Haru: Calme-toi, Ayumi !

    Haru mit sa main sur ma tête pour me calmer. Il caressa doucement mes cheveux et cela me faisait du bien. Je me calmai grâce à sa main apaisante et je repris mon souffle.

    Haru: Ne t'inquiète pas, on va trouver le cadeau de Kaito.

    Ayumi: Mais je ne connais pas les goûts de Kaito, même si je suis sa meilleure amie.

    Haru: Ayumi, c'est normal. Tu es une fille et aucune fille ne saurait donner un cadeau qui conviendra d'un garçon. Mais cela ne veut pas dire qu'on n'aime pas les cadeaux des filles. Au contraire, ça nous fait plaisir. C'est pareil pour nous, les garçons. Tout ce qu'il faut à Kaito, c'est un cadeau qui vient du cœur.

    Ayumi: ... Comment tu fais pour être aussi calme et prévoyant ?

    Haru: Disons que je connais Kaito un peu plus longtemps que toi. Tu sais aussi qu'il t'appelle toujours au dernier moment.

    Ayumi: C'est vrai que vous vous connaissiez depuis la maternelle. Haru ?

    Haru: Oui ?

    Ayumi: Désolée mais je dois rentrer tout de suite chez moi pour que je puisse faire le cadeau de Kaito. Cela me semblerait impoli de ma part si je venais chez lui sans cadeau. Encore toutes mes excuses, c'était censé être notre premier rendez-vous amoureux et...

     À ce moment-là, Haru posa ses lèvres sur mon front. Je fus surprise que je puis cessé mes battements de cœur. Je ne pus plus rien dire.

    Haru: Je sais, on se reverra à son anniversaire. D'accord ?

    Ayumi: ...

    Je lui fis un signe de tête. Ensuite, je partis en courant pour aller rentrer chez moi. Lorsque je fus chez moi, je pris quelques objets pour confectionner mon cadeau. Dès que je le terminai, il était 16h30, le temps passa si vite. Puis un coup de téléphone sonna, et je décrochai le téléphone tout étant presser et là ce fut un choc total pour moi.

    Ayumi: Oui, vous êtes à la résidence des Kagami ?

    ... : Êtes-vous une amie de Haru Koshiro ?

    Ayumi: Oui ? Qu'est-ce qui se passe ?

    ... : Je suis une réceptionniste de l'hôpital de la paix. Je dois vous dire dans le regret que Haru Koshiro a été percuter par un camion et se retrouve dans un état déplorable. Il est couvert de blessures graves mais il est aussi tomber dans le coma.

    Chapitre 3 de Change my life

    C'est fini pour le chapitre 3 ! Je vous dis à la prochaine pour le chapitre 4 !


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :